Formation Initiale Minimale Obligatoire (FIMO)

Sommaire

Être conducteur routier, c’est exercer un métier qui comporte de grandes responsabilités. Afin de limiter les sinistres, la Formation Initiale Minimale Obligatoire (FIMO) est obligatoire avant de pouvoir prétendre à un poste. On vous en donne tous les moindres détails dans cet article !

Formation FIMO : objectifs

Pour obtenir la qualification professionnelle de conducteur routier, il faut avoir passé et validé la Formation Initiale Minimale Obligatoire (FIMO), dont l'objectif est de :

  • permettre au conducteur de perfectionner sa conduite et ses manœuvres ;
  • d’apprendre la réglementation professionnelle ;
  • d’insister sur le respect de la sécurité routière. 

La formation dure 140 heures et est étalée sur 4 semaines consécutives.

Permis D

Article

Lire l'article Ooreka

Réglementation de la FIMO

Conditions de participation

La FIMO est une formation obligatoire pour quiconque veut être conducteur routier. Cette contrainte est généralisée à tous les pays de l’Union Européenne.

Afin de pouvoir prétendre à la formation, il faut déjà :

  • être en possession d’un permis de conduire du groupe lourd : C1 ou CE pour les marchandises ; D1 ou DE pour les personnes ;
  • avoir plus de 21 ans.

Au terme de 140 heures d’étude et de pratique en salle de cours, en atelier et sur des portions de goudron aménagées, un QCM de 60 questions juge de la recevabilité de l’élève : 36 bonnes réponses doivent être données au minimum. Un contrôle continu est également prévu pour la pratique. 

Équivalence de la FIMO

En ce qui concerne le transport à la personne, il existe une équivalence au FIMO : le Titre Professionnel Conducteur du Transport Routier Interurbain de Voyageurs, privilégié par les conducteurs ne possédant pas de permis de véhicule lourd.

En effet, ce titre de niveau V permet l’obtention du permis et de la carte professionnelle du métier de conducteur. 

Formation FIMO : programme et modalités

Le programme de la formation FIMO s’appuie sur quatre grands axes :

  • le perfectionnement à la conduite et l’apprentissage des différentes manœuvres professionnelles ;
  • le respect des règles de la sécurité routière et de la réglementation en vigueur ;
  • la conduite en fonction de l’environnement : franchissement de tunnel, de route mauvaise et évaluation des situations d’urgence ;
  • l’évolution au sein de l’entreprise : comment valoriser une image de marque.

La formation FIMO doit être dispensée par un centre agréé par l’État afin d’être valable. Il peut s’agir d’une entreprise spécialisée dans les formations comme d’une auto-école. Pour trouver le centre le plus proche de chez vous, une simple recherche internet suffit : la formation coûte en moyenne un peu plus de 2000 €.

Aussi dans la rubrique :

Législation

Sommaire